Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2015

L'esprit de résistance, avec et autour d'André Diligent - 6 Février 2015 à Bondues

Voilà le programme de la journée (renseignements et inscriptions) et le programme à télécharger

André Diligent : L’esprit de résistance

9h00: Accueil par Patrick Delebarre, Maire de Bondues, Conseiller Communautaire. 
9h15 : Ouverture de la journée par Etienne Dejonghe, Professeur d’Université, modérateur de la matinée. 

La résistance démocrate-chrétienne 


9h30 : La résistance démocrate-chrétienne par Bruno Béthouart, universitaire et Président des Amis d’André Diligent. 
10h15: La figure de Jean Catrice par son fils Jean Catrice.  

10h45: Pause 

11h: La figure d’Emile Coliche par son fils André Coliche. 
11h30 :  Exposé d’Odile Louage, agrégée d’histoire, suivi à 12h30 d’une cérémonie en hommage aux Fusillés dans la Cour Sacrée.  


André Diligent :   Avocat des causes désespérées. 

14h00 : Introduction par Henri Dudzinski, journaliste à la Voix du Nord, Consul Honoraire de Pologne, modérateur de l’après-midi. 

14h15 : André Diligent et la presse clandestine- par Roger Vicot, ancien journaliste, Maire de Lomme, Vice-Président du Conseil Général du Nord et Frédéric Lépinay, ancien journaliste, auteur/éditeur.  
15h00 : Pierre Hachin, un cheminot sans importance par Jacqueline Duhem, agrégée d’histoire. 


15h30 :  pause

 
15h45:  et bien d’autres affaires… par Maîtres Lecluse et Descamps, anciens collaborateurs d’André Diligent.      

16h30 : Synthèse de la journée par Jean-Marc Guislin, Professeur à Lille 3, qui rendra hommage au Professeur Yves-Marie Hilaire décédé récemment.

09/01/2015

Pourquoi « Je suis Charlie »

B6wZNmmIIAE-tXD.jpg

Ce n’est pas facile d’avoir depuis mercredi une vie normale. Nous sommes tous suspendus à la fois à l’horreur des crimes sans nom perpétrés mercredi à l’encontre d’un organe de presse et au dénouement d’une cavale dont nous voudrions tous qu’elle se termine maintenant très vite.

J’ai voulu comprendre pourquoi dans un premier et long temps, pourquoi je n’avais rien à dire, pourquoi je n’arrivais à ne rien dire, au-delà de la plus grande incompréhension et du dégoût ressenti. J’ai fini par comprendre que j’avais été touché deux fois par cet acte odieux.

Il a d’abord fait extrêmement mal à l’idée que je me fais de la République, de ce sens du vivre ensemble où par-delà toutes les pensées et les croyances, on regarde l’avenir ensemble. Ce qui compte dans la République, c’est le sens et le bien commun. Ce sens et ce bien commun, incarnés par la liberté de la presse mais par la liberté tout court, ont pris un sacré coup. J’ai saigné de ce mal profond là sans pouvoir vraiment parler.

Il a ensuite fait extrêmement mal à l’idée que je me fais de la Religion, de ce sens du re-liés ensemble où par-delà toutes les différences et les parcours, on regarde le ciel et la terre ensemble. Ce qui compte dans la Religion, c’est la foi et le bien de l’homme. Cette foi et ce bien de l’homme, incarnés par la liberté de croire ou non et encadrés par une laïcité à la française, ont pris un sacré coup. J’ai saigné de ce mal profond là sans pouvoir vraiment parler.

Et au moment où je commence à mettre des mots sur le mal que je ressens, je vois et je ressens d’un autre mal des gesticulations qui n’ont pas lieu d’être, des propos qui ne devraient jamais être tenus, des propositions qui ne devraient pas être faites.

Je lis tous les journaux parce que j’aime le pluralisme. C’est cette liberté de la presse qui donne non seulement un sens à la France mais au-delà à une certaine manière de penser la France. Une société humaniste sait rire et sourire a dit hier soir Patrick Pelloux, inconsolable d’avoir perdu un ami, un camarade, un frère. C’est pour cela que « je suis Charlie », parce que je sais rire et sourire, parce que je saigne doublement, du mal d’abord fait à la République puis du mal fait à la Religion. Et parce que j’espère.

On ne fera jamais mal à une religion avec un dessin. Ceux qui ont par contre dessiné à la mitraillette le mal sur les murs de Charlie hebdo ne savent pas à quel point ils ont fait souffrir nombre de croyants et nombre de musulmans auxquels je pense sincèrement. Mais ceux-là même, parce qu’ils sont tous des citoyens avant tout, devront écrire ensemble une nouvelle page de l’histoire de France. C’est aussi pour cela que « je suis Charlie ». Parce que je crois que l’avenir du vivre ensemble s’écrit avec les trois lettres de la République : le L de la Liberté, le E de l’Egalité et le F de la Fraternité.

Denis Vinckier

Président des Semaines sociales Nord-Pas-de-Calais

 lesnouveaux.jpg

14/12/2014

Retour en images sur la session 2014 des Semaines sociales...

WP_006964.jpg

Cette semaine, mercredi 10 décembre, Jérôme Vignon est venu remercier les bénévoles des équipes accueil / flux / conférences qui ont permis selon ses mots "l'alliage entre le fond et la forme". La session annuelle reste depuis 110 ans "une magie". Avant lui, Marie Doubliez accompagnée du délégué général des Semaines sociales de France, Hugues d'Hautefeuille et de Jocelyne Jenot et Delphine Bellanger, chargée de communication, avait souligné que "personne n'avait parlé de fatigue pendant ces 3 journées avec une volonté constante de service et d'attention". Denis Vinckier s'est montré très sensible au fait que l'équipe nationale ait ainsi tenu à prendre le temps d'une soirée "pour honorer la valeur du bénévolat" en saluant tous les bénévoles (ceux qui était là, les chefs d'équipe, ceux qui n'ont pas pu venir, ceux qui était d'autres régions).

A noter qu'au cours de cette soirée de remerciements, Alexandre avait tenu à marquer le coup avec un Alexandrin à l'attention de l'équipe nationale. Un geste remarqué, du jamais vu pour Jérôme Vignon, ravi de ce moment !

WP_006767.jpgRetour en images : les bénévoles aux foulards blancs étaient rassemblés dès 7h du matin par les chefs d'équipe.

WP_006774.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La session a été l'occasion de très belles conférences. Ici les Scouts et Guides de France avec des jeunes du MCC (Mouvement Chrétien des Cadres) avaient préparé la première table-ronde sur l'avènement de la société numérique.

WP_006785.jpgLes voyages apprenants ont rencontrés un grand succès. Nous en reparlerons le 15 janvier au soir (19h-21h) à l'Université Catholique. Nous donnons en effet rendez-vous à tous les participants, accompagnateurs de voyages, animateurs d'ateliers, pour capitaliser sur cette session. Comment l'avons-nous vécue ? Qu'avons-nous retenu ? Qu'avons-nous envie de faire maintenant ? Comment aller plus loin ? Avec qui ? Comment ?

WP_006856.jpgOui sinon quelques clins d'œil. L'historien André Caudron est passé et il a ainsi pu voir le travail de valorisation autour d'Eugène Duthoit.

WP_006797.jpgLes ateliers ont formidablement bien marché. Les animateurs ont été comblés. Nous avions promis des expériences riches, du gagnant-gagnant. Pas un seul animateur n'est revenu sans nous avoir confié ne pas avoir passé un grand moment. Merci à tous les animateurs d'ateliers ! Nous ne pouvons pas les citer tous, ils sont tellement nombreux. Merci aux mouvements et structures qui ont pris en main des ateliers: CCFD, MCC, Voir Ensemble, le Centre Spirituel du Hautmont, etc et aussi toutes celles et ceux qui ont animé des ateliers clé en main.

WP_006846.jpgOui nous ne serions pas complet si nous n'indiquions pas que ce thème des technosciences était un très beau thème pour notre temps. Les robots intelligents sont déjà là. La preuve...Certains nous avaient rejoints. Ce grand thème reste à creuser, à compléter, à travailler. Grâce à la wiki radio de l'Université catholique de Lille, chacun peut aujourd'hui réécouter les conférences, des reportages réalisés sur des sites de la métropole.

Oui cette session a été innovante et c'est l'innovation qui nous permettra de poursuivre la grande aventure des Semaines sociales. Nous comptons sur vous pour nous aider à avancer. Nous avions voulu cette session 2014 à Lille, à l'Université Catholique où les Semaines sociales n'étaient pas revenues depuis 1982. La raison d'être des Semaines sociales c'est aussi cet ancrage dans les territoires pour apporter à la réflexion. Nous sommes candidats pour organiser la session 2024, je l'ai dit à Jérôme Vignon mais si c'est avant, nous sommes prêts ! Avant cela, rendez-vous à l'UNESCO début octobre pour aborder comme les cultures et les religions peuvent aider à penser et repenser le monde, la mondialisation. Vaste sujet !

Denis Vinckier

Président des Semaines sociales en Nord-Pas-de-Calais

 

 

 

Hommage à Jacques Barrot

Foi.jpg

Hommage à Jacques Barrot à lire sur http://lesamisdandrediligent.hautetfort.com

 

 

15/11/2014

Les Semaines sociales Nord-Pas-de-Calais twittent !

ETFS-Twitter-2014-Cover.jpgPour celles et ceux qui ont un compte twitter, vous pouvez rejoindre les Semaines sociales Nord-Pas-de-Calais à https://twitter.com/ssnpdc

Merci de retwitter et de nous proposer des liens en rapport avec la 89ème session qui arrive maintenant très vite, en les soumettant par courriel via ssnpdc@gmx.fr