Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2015

De l'indignation à l'engagement...il n'y a qu'un pas à franchir !

La séquence électorale qui vient de se fermer devrait ouvrir des portes plus audacieuses de régénération de la vie politique. Ce refrain est dans toutes les bouches, à la fois des politiques eux-mêmes mais aussi des journalistes, des acteurs de la société civile et de tous les citoyens. Chacun détient un bout de solution à proposer à partir de l’endroit où il parle. Les hommes politiques vont essayer de traduire dans les faits le fait d’avoir compris que le cumul des mandats est une maladie qu’ils ont envie de guérir. Les journalistes vont continuer, à partir de l’actualité, de commenter le quotidien avec un nombre suffisant de points d’interrogation. La société civile, cette fois-ci, en est sûre, elle va secouer le cocotier pour se faire entendre et travailler à sa reconnaissance. Quant aux citoyens, une majorité estime certainement que le pire a été évité et une minorité (une majorité ?) que rien ne changera.

 

Cette situation n’est, sur le fond, en rien nouvelle mais elle appelle une réaction nouvelle. Christophe Bellon, auteur avec Jacques Barrot en 2012, d’un ouvrage intitulé « De l’indignation à l’engagement. Foi et Politique », rappelle dans la Revue Etudes de décembre 2015 qu’historiquement la crise religieuse s’est doublée d’une crise politique, que la démocratie d’opinion et la démocratie d’émotion ont remplacé la démocratie représentative, et que la crise touche également la société. Mais souligne-t-il en conclusion de son article consacré à la démocratie d’inspiration chrétienne : en dépit de ces périodes de doute et de tensions, de recul voire d’effacement de la démocratie chrétienne, le levain est toujours dans la pâte. Les succès de ce courant ne l’ont pas réduit à l’inexistence. Des bourgeons témoignent d’un renouveau, même s’il n’est pas aisé de les identifier.

 

Un autre ouvrage qui vient de sortir, Mélange de science religieuse (revue trimestrielle, Université Catholique de Lille, tome 72) reprend les réflexions d’un séminaire de la faculté de théologie de 2013 consacré au thème : les chrétiens dans les débats de société d’aujourd’hui. Un article de Maxime Leroy, prêtre et formateur en théologie pratique, cherche à distinguer à partir des figures des postures de l’engagement des chrétiens en politique : engagement comme conséquence de la foi, action comme lieu-source de la foi, action comme réponse à un appel, action comme chemin d’une rencontre. Pour lui cette dernière posture est en train d’émerger parmi les chrétiens engagés en politique. Elle vient après la chute du mur de Berlin et la mise à mal des grands récits du siècle dernier.

 

Oui nous sommes certainement loin des annonces du week-end sur le retour de Bernard Tapie, les convergences au centre de l’échiquier politique, le refus d’une dose de proportionnelle pour les prochaines législatives, les annonces de Cécile Duflot, Xavier Bertrand, Jean-Pierre Raffarin, Jean-Christophe Cambadélis, etc. Au-delà de tout cela, il y a de la place, beaucoup de place pour l’engagement de chacun. Que Tapie s’engage par le haut médiatique, c’est un signe des temps médiatiques. Mais que de plus en plus de chrétiens saisissent enfin la proposition de Gaudium et Spes : « Ceux qui sont capables d’exercer l’art très difficile mais très noble de la politique doivent s’y préparer sans se soucier de leur intérêt personnel ni des avantages matériels », serait une bonne nouvelle !

Il est important de le faire dans une France, comme le dit Jean-Yves Baziou (MSR, Tome 72), où la "laïcité est la solution politique et juridique qui a permis l’instauration d’un espace public de délibération et de coexistence des citoyens". Cette laïcité à la française offre ainsi d’être « un réservoir de références qui autorise un recours à la diversité, donc à l’altérité des points de vue et des modes de pensée ». De l'indignation à l'engagement...il n'y a qu'un pas à franchir !

Denis Vinckier

Président des Semaines Sociales Nord-Pas-de-Calais

Membre du Conseil d'Administration des Semaines Sociales de France

12/11/2015

Après l'encyclique Laudato Si’, quel engagement des forces vives de la société sur le climat ?

« Après l'encyclique Laudato Si’, quel engagement des forces vives de la société sur le climat ? »

 

Vendredi 20 novembre à 18h30

à la Salle municipale "Espace des Acacias"

place Joseph Hentgès à Hellemmes

Métro Hellemmes

 

Dans le cadre de la campagne des élections régionales, les candidats et les militants du  « Rassemblement » (Europe Ecologie - Les Verts, Parti de Gauche, Nouvelle Donne, Nouvelle Gauche Socialiste, Collectifs Citoyens) organisent des débats publics avec l'ensemble des forces vives dans la région Nord Pas de Calais - Picardie.

L'encyclique du Pape « Laudato  Si’ » est un événement qui interpelle les chrétiens et le monde entier mais aussi singulièrement le parti écologiste et ses partenaires sur leur engagement pour l'environnement, dans le cadre régional mais aussi dans la perspective de la COP 21 et au-delà.

 « Le Rassemblement » invite donc toutes les personnes intéressées pour échanger sur ce message du Pape, avec le témoignage de chrétiens engagés, sur les interrogations qu’il renvoie à tous, et aux militants et organisations engagés dans l’écologie politique. Nous attendons de ces témoins qu’ils partagent de ce qu'ils ont découvert, et ce qu’ils souhaitent faire découvrir de Laudato Si’.

En introduction au débat, une présentation de synthèse de l'encyclique sera effectuée.

 

Le déroulé prévisionnel de la soirée s’établit comme suit :

18h30 – introduction par Philippe Tostain (EELV), animateur

18h40 – accueil par Laurent Matejko (PG), tête de liste du Nord du « Rassemblement »

18h45 – présentation de l’encyclique par François Mabille, enseignant-chercheur à la Catho, spécialiste des relations internationales et des religions, membre des Semaines Sociales de France (SSF)

19h05 – témoignages d’Isabelle Yon, de la Fraternité Diocésaine des Parvis et de Philippe Deterre, prêtre à la Mission de France, biologiste, directeur de recherche au CNRS

19h15 – témoignage de Denis Vinckier, membre des SSF

19h20 – témoignages d’Annie Rauwel, membre de Chrétiens en Monde Rural – Lille (CMR) et d'Artisans du Monde et de Jean-Marie Lebrun, membre de CMR – Arras et d’ARCADE - Paysans et ruraux solidaires 59/62.

19h30 – intervention de Sandrine Rousseau (EELV), tête de liste régionale du « Rassemblement » de Myriam Cau (EELV), vice-présidente du Conseil Régional déléguée au développement durable et à la démocratie participative

19h45 – débat avec la salle (avec la présence de Pascale Leroy-Miellet, co-présidente du CCFD – Terres Solidaires – Diocèse de Lille)

20h30 - 21h30 – pot de l’amitié

08/09/2015

La session des Semaines sociales de France arrive à grands pas !

citations_tout-est-possible-a-celui-qui-croit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers amis des Semaines sociales,

 

La session des Semaines sociales de France arrive à grands pas !

Il ne reste que quelques jours pour vous inscrire à cette rencontre d'envergure à l'Unesco.

(Attention, impossible de s'inscrire sur place !)

 

Quelques mois après la publication de l’encyclique «Laudato Si'» du pape François, et quelques semaines avant la conférence internationale Paris Climat 2015, la session abordera la question de la sauvegarde de la «maison commune» sous un angle nouveau : celui du dialogue entre les religions et les cultures.

 

patronage_unesco_fr

 

 

 

Religions et cultures, ressources pour imaginer le monde

2, 3 et 4 octobre 2015

Paris

 

21/08/2015

Eugène...

Eugène.jpgEn cliquant sur le fichier joint, vous allez en savoir plus sur Eugène...

15/07/2015

A la Une des Semaines sociales de France

A LA UNE
Rapport sur la situation des migrants dans le Calaisis
Le 18 juin, Jérôme Vignon remettait au ministre de l'intérieur un rapport intitulé "Le pas d'après". Réalisé avec Jean Aribaud, il donne au gouvernement des préconisations pour améliorer la situation des migrants du Calaisis. Découvrez ce rapport et ses enjeux en cliquant ici.

Session 2015 : même en vacances, il est possible de s'inscrire !
Cet été, prenez le temps de vous plonger dans le programme de la 90e session des SSF qui aura lieu début octobre à l'Unesco. Attention cette année, le nombre de places est limité. Il ne sera pas possible de s'inscrire sur place. Inscrivez-vous en ligne dès maintenant.

Why do i care ? Sommet des Consciences pour le climat
Les SSF, partenaires du Sommet des Consciences pour le climat, vous invitent à participer à la campagne "Why do i care?" en vous connectant au site du Sommet des Consciences.

BLOG DES SSF

La tribune fait écho à l'actualité
Grexit, GPA, migrants... autant de sujets sur lesquels les SSF apportent l'éclairage de leur expertise. Découvrez les derniers articles du blog et donnez votre avis sur l'espace commentaires !

NOUS VOUS CONSEILLONS
La pensée sociale du pape François
Mieux comprendre l’originalité de la pensée sociale du pape François, montrer le lien avec son projet de réforme de l’Église catholique, partager des expériences de la manière dont cette pensée est reçue... Tels sont les objectifs d'un colloque organisé par le CERAS en septembre 2015. Cliquez ici.

Jeunes et engagés, portrait d'une Église qui (se) bouge !
Un web documentaire réalisé par un jeune, Martin de Lalaubie, pour les jeunes, afin de faire mieux connaître la pensés sociale chrétienne. A découvrir et partager pendant l'été : www.jeunes-et-engages.fr.

DÉCOUVRIR UN TEXTE
Découvrez l'interview de Jérôme Vignon dans la lettre de juillet des SSF, où il explique les enjeux du rapport "Le pas d'après"sur la situation des migrants dans le Calaisis. Lire ce texte.