Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2016

5 Novembre 2016, Laïcité, j'écris ton nom !

Laicite j'écris ton nom.jpg

Laïcité, j'écris ton nom

  • Samedi 5 novembre 2016 de 9h30 à 17h à Mouvaux.
     

Démarche positive proposée par le Collectif Lille-Roubaix-Tourcoing « La fabrique de la laïcité » (Centre Spirituel du Hautmont, Identité plurielle, Citoyens engagés, Semaines sociales Nord-Pas-de-Calais, Servir, Coexister, Diocèse de Lille)

Comment vit-on la laïcité dans notre quotidien, dans les différentes sphères de notre société : collège, université, hôpital, médecine de ville, police, milieu carcéral, justice, médias, entreprise, … ?

Débat « difficile » surtout en ces temps troublés ?

Prenons le temps d’un échange respectueux et bienveillant pour y voir plus clair.

En petits groupes, à partir de récits d’expériences de personnes impliquées dans ces différentes sphères, découvrons l’esprit de ce « vivre ensemble », sans angélisme mais avec espérance.

Avec Nicolas Cadène, Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité
(Entité rattachée au Premier Ministre et présidée par JL Bianco).
  

 
 
 

19/09/2016

Calais…enfin le bout du tunnel ?

la-jungle-de-calais-580x363.jpgCalais…enfin le bout du tunnel ?

Par Denis Vinckier

Plusieurs déclarations et prises de position ces derniers jours, permettent de le penser. D’abord le Ministre de l’intérieur qui confirme « le démantèlement de la jungle », le Président de la Région des Hauts de France qui lui emboîte le pas en allant discuter avec les anglais, Emmanuel Macron qui affirme que les migrants sont une richesse et une opportunité économique et enfin François Bayrou qui rappelle les communes de France à leur devoir de subsidiarité : « Il est absolument anormal que les responsables de la vie civique, locale – les maires – ne soient pas associés à la question de l’accueil des migrants. Que l’État s’arroge ce droit est complètement anormal. Je défends le droit des élus locaux à proposer des solutions alternatives à ce que l’État décide assez souvent avec des œillères ». 

Avec cette séquence inédite et salutaire, faite d’un ensemble à la fois de déclarations responsables et cohérentes les unes par rapports aux autres, on semble entrevoir presque un bout de tunnel pour Calais, sa région, et l’idée que nous nous faisons de la mondialisation, plutôt heureuse, au milieu de bien des malheurs du monde. En confirmant que la poursuite des opérations après le démantèlement de la zone sud au début du mois de mars dernier, Bernard Cazeneuve confirme que tout cela doit bien entendu se faire par étapes, en commençant par créer davantage de places d’hébergement en France pour désengorger Calais. Un point incontournable de la mission confiée en juillet 2014, à Jérôme Vignon et Jean Aribaud, ancien Préfet, ayant donné lieu au rapport : « Le pas d’après » … et la mise en place d’une véritable stratégie pour un Etat qui doit maintenir l’Etat de droit pour les Calaisiens.

Pour celles et ceux qui ont fait de cette question un défi à relever, c’est aussi une question européenne qui prend un tour aigu, présentant un caractère exceptionnel mais qui n’est pas humainement insurmontable à moyen terme. Jérôme Vignon avait pu nous donner de solides clés pour comprendre cette situation. Depuis environ 15 ans, le chiffre des personnes réfugiées ou déplacées est à la hausse, pour atteindre 43 millions en 2015. La mondialisation a parallèlement accru la formation, les transports, la communication, la visibilité des écarts de richesses. Et donc ce ne sont pas seulement les guerres et, à terme, le climat et l’environnement qui expliquent ces évolutions. Les migrations constituent des éléments constants de croissance, de développement, de mondialisation, mais aussi d’interculturalité et d’apprentissage des langues. Les flux, les volumes s’accroissent. Des changements dans les migrations s’opèrent. Raison de plus pour les regarder de près et s’atteler à la tâche rude.

Ce qui bouge en ce moment à Calais va peut-être par ailleurs permettre, avec le recul, de penser la conception géographique et historique de la situation de Calais. Les acteurs de tous ordres ont commencé mais vont aussi pouvoir amplifier une réflexion urbanistique d’ampleur et durable pour Calais et le Calaisis. Il y a enfin de quoi mettre en lumière des métiers d’avenir. La médiation culturelle qui s’exerce à Calais reste…à valoriser ! On le voit bien mais c’est utile de le rappeler, face aux populismes qui instrumentalisent les problèmes pour en tirer profit, il est des réponses courageuses qui disent beaucoup d’une espérance en l’homme. Et comme si aucune fatalité ne devait être un obstacle, voilà que des deux côtés de la manche, en plein Brexit, on se prend à rêver (de manière réaliste) qu’un métro puisse relier Calais et Ashford, de manière à fluidifier l’économie entre le Kent et les Hauts-de-France. Le volontarisme a de l’avenir !

Denis Vinckier, Vice-Président des Semaines sociales de France

Conseiller régional des Hauts-de-France

Démarche inédite des Semaines sociales de France sur le thème de l'éducation

Chère amie,

Cher ami,

 

La 91e session des Semaines sociales de France "Ensemble, l'éducation" est lancée !

Depuis le 8 mars, plus de 80 contributions pour changer l'éducation ont été postées sur la plateforme participative : www.ssf-lasession.org.

si vous voulez changer le monde, changez l'éducation - Nelson Mandela

 

Cette démarche inédite verra son aboutissement les 19 et 20 novembre à Paris, lors de la rencontre annuelle des Semaines sociales de France.

Inscrivez-vous dès maintenant grâce à vos codes d'accès :

 

 

Nouveau cette année : Inscrivez vos enfants ou petits-enfants : un programme spécifique a été élaboré pour eux !

 

A bientôt,

 

L'équipe des Semaines sociales de France

 

16/05/2016

Londres, l’Islam et la laïcité

Maire de Londres.jpgLondres, l’Islam et la laïcité

Par Denis Vinckier

Le nouveau maire de Londres est donc musulman. On en sait maintenant un peu plus sur les ressorts de cette élection londonienne. Il semble que cette affaire d’appartenance religieuse ait aussi servi aux uns et aux autres pour se différencier comme on dit et au final pour se départager.

Instrumentalisation politique ? Certainement. Dans laquelle la presse s’est engouffrée la première. C’est ce que j’ai retenu. J’ai aussi retenu que les programmes de deux candidats n’étaient pas si différents sur le fond, mais que le travailliste était pro-européen. Il prend ainsi la place de celui qui veut s’engouffrer dans un grand saut en avant dans l’inconnu. Gageons que le nouveau venu aidera à ancrer un peu plus le royaume britannique un peu dans l’idéal européen dont le Pape François vient de redire combien il est d’actualité et il doit être porté par des hommes et des femmes de bonne volonté...

La suite à lire sur la tribune des Semaines sociales de France

Jean-René Lecerf sur les relations entre bénévoles et services du département

URCEAS.jpgL’URCEAS (Union Régionale des Centres d'Etudes et d'Action Sociale) a notamment pour but de promouvoir et favoriser tous services, activités ou institutions pouvant contribuer à la réflexion, à la recherche-action, à l’information et à la formation économique et sociale, familiale, culturelle, civique et politique de toutes les personnes physiques et morales de la région Nord - Pas de Calais.

Elle contribue ainsi à développer l’information et les études sur les besoins et les réalisations en matière économique, sociale et culturelle de la région Nord - Pas de Calais.

JRL.jpgAussi, lors de son assemblée générale annuelle du 2 juin prochain, l'URCEAS a prévu d'inviter le Président du Conseil Départemental pour échanger avec lui sur une question importante: quel type de relation dans le contexte actuel, entre les bénévoles et les services de l'action sociale en général.

Précisions sur le site internet ou le compte Facebook de l'URCEAS