Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2016

Débats en Weppes invite Thérèse Lebrun le 4 février et Jérôme Vignon le 9 mars prochain

« Débats en Weppes » avait placé 2015 sous le signe de l'Espérance, avec quelques soirées-débats au cours desquelles des « témoins » avaient aidé à envisager l’avenir comme une « promesse » et non comme une épreuve redoutée. D’octobre 2014 à octobre 2015, Débats en Weppes a eu la chance d’accueillir des intervenants de grande qualité : Pierre GIORGINI, Mgr ULRICH, Nicolas CORDIER, Sœur Nathalie BECQUART et enfin Jean-Claude GUILLEBAUD avec une rencontre intitulée « Oser l’Espérance » qui clôturait ce cycle.

Décembre 2015 : Au terme d’une année marquée par des évènements dramatiques, des peurs non apaisées, l’équipe « Débats en Weppes » propose de continuer la réflexion autour du thème : « Vivre Ensemble ». Ce thème, souvent évoqué, peut paraître « fourre-tout ». Débats en Weppes souhaite l’aborder par des sujets très précis, avec des domaines où ce « Vivre Ensemble » est certes difficile, mais incontournable.

Voici donc 2 rendez-vous au cours du 1er trimestre 2016 :

- Le 4 février à 20h– salle « Clos d’Hespel » à FOURNES-en-WEPPES

Thérèse LEBRUN, économiste de la santé, Président-Recteur délégué Santé-Social de l'Université Catholique de Lille évoquera le futur dans le domaine de la Santé : Santé à deux vitesses ? vieillissement ? Evolution des soins ? Qui paiera ? Nouveaux modèles de société ?

- Le 9 Mars à 20h – Salle Kaliméra, à ENGLOS

Jerome.jpgJérôme VIGNON, Président des Semaines Sociales de France, collaborateur de Jacques DELORS à la Commission Européenne, auteur d'un rapport sur Calais et les migrations pour le Ministre de l'Intérieur,

Rencontre sur : « Les migrations » …au sens large et dans un contexte mondial, Que se passe-t-il en France, en Europe ? Quelles solutions pour l’espace Schengen ?

Cette soirée sera organisée en partenariat avec l'Antenne des « Semaines Sociales-Nord-Pas-de-Calais ».

 

12/01/2016

La tribune des Semaines sociales de France

logo ssdf2.jpgAu fil des années et des sessions, les Semaines sociales ont sollicité de nombreux experts sur des sujets périodiquement à la une de l’actualité : les migrants, la démocratie, le développement durable, la santé, le travail, la famille, le rapport hommes/femmes…

Ce blog fait appel à ces experts pour leur permettre de faire part de leurs convictions, au travers de billets courts exprimant leurs réactions sur les sujets qui font l’actualité : la loi famille, la loi sur la fin de vie, le financement du trou de la sécurité sociale, les élections européennes…

Les mouvements partenaires des Semaines sociales sont également invités à y participer.

http://latribunedessemaines.fr/

 

 

31/12/2015

Sur les traces de Léon Harmel…au Val des Bois (Marne)

WP_20151114_12_56_29_Pro.jpgLe 14 novembre dernier à Reims s’est tenue la journée du centenaire de la mort de Léon Harmel, en présence de 850 personnes dont 600 membres de sa famille et 24 délégués de mouvements et d’associations avec un lien de parenté spirituelle. Les Semaines Sociales de France étaient représentées par les responsables des Antennes de Reims et du Nord-Pas-de-Calais. La dernière célébration datait de 1929 avec le centenaire de la naissance de celui dont Patrice Harmel a pu, d’entrée de jeu, dire qu’il avait à la fois une confiance en Dieu, en l’homme et mis toute son énergie à bâtir une société plus fraternelle, plus juste et plus belle. Parce qu’il a marqué son temps et qu’il laisse de nombreux fruits, la journée avait vocation à les reprendre pour les mettre en perspective.

L’encyclique de Léon XIII comme récompense des pèlerinages ouvriers

WP_20151114_15_24_28_Pro.jpgC’est Aymeric Saucourt-Harmel, de Science-Po, qui a travaillé sur son aïeul, et s’est donc attaché le premier à valoriser les fruits de l’action de celui dont la source constante fut la prière et qui fut frappé par le décès de son épouse Gabrielle. La doctrine sociale de l’église fut incontestablement pour Léon Harmel un long chemin de mise en pratique. En 1885, il emmène d’abord 120 patrons à Rome puis 2000 ouvriers en 1887. Et 10.000 en 1889 où l’on voit les Cardinaux servir à table les ouvriers. Pour l’intervenant, l’encyclique du 15 mai 1891 Rerum Novarum est la véritable récompense des voyages ouvriers. Avec l’Abbé Dehon, des semaines de formation sont lancées avec Marius Gonin, l’Abbé Jules Lemire, Marc Sangnier, dans la foulée des Semaines du Val. Cette action de formation perdure avec les Semaines sociales de France, fondées en 1904 par Marius Gonin et Adéodat Boissard et présidées par Henri Lorin.

La mise en œuvre de la subsidiarité

WP_20151114_15_22_31_Pro.jpgLa grande réussite de Léon Harmel est d’avoir associé totalement les ouvriers aux œuvres. Il souhaite préparer des hommes libres avec la mise en œuvre des conseils d’usine sur la base du principe vécu de la subsidiarité. C’est l’époque où des patrons se regroupent et l’association des patrons chrétiens du Nord créée en 1874 se recommande de Léon Harmel. C’est l’époque d’un syndicalisme ouvrier chrétien avec le premier congrès ouvrier régional à Reims en 1893. En 1896, Léon Harmel est président du 1er parti de la démocratie-chrétienne. Après cette approche, Jean-François Boulanger, agrégé d’Histoire et doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Reims Champagne Ardennes, a souhaité montré l’originalité de Léon Harmel dans le monde des catholiques sociaux et comme il les appelle des expérimentateurs sociaux.

Fondateur d’une utopie chrétienne

WP_20151114_15_34_17_Pro.jpgAutour des années 1840, la question sociale apparait avec le paupérisme qui touche l’habitat et fait apparaitre des questions nouvelles en termes de déracinement, de délitement des liens et du recul de la pratique religieuse. Les théoriciens du catholicisme social n’étaient pas tous membres de la bourgeoisie économique. Léon Harmel fait donc partie d’une minorité qui intègre le catholicisme social. Albert de Mun évoque la simplicité rustique de Léon Harmel. Ce dernier apparait donc comme le fondateur d’une utopie chrétienne : le Val des Bois. Pour l’historien, le socialisme et le catholicisme social ont des points communs et Léon Harmel va ancrer une réalité dans une bourgade à échelle humaine. L’objectif est clair de vouloir créer une élite ouvrière par l’éducation.

Que retenir de Léon Harmel ? En 1895, il se lance dans une campagne…sans être candidat. Il dit être candidat pour Jésus. Il voulait supprimer la faim mais surtout le mépris. Pour l’aider dans cette tâche redoutable, il a trouvé l’oreille attentive du Cardinal Langénieux. Ensemble, avec La Tour du Pin et Albert de Mun, face au faible écho rencontré par l’encyclique dans les diocèses en France, ils vont faire des tournées. Rerum Novarum encourage un syndicalisme exclusivement ouvrier, ce qui provoque de véritables conflits avec les syndicats de patrons. Après le congrès de Mouvaux en 1893/1894 où eurent lieu des échanges très vifs, un texte de compromis devait permettre de poursuivre selon les deux voies : syndicats mixtes, syndicats ouvriers. Avec l’invitation au ralliement des catholiques à la République en 1892, Léon XIII sait qu’il peut compter sur Léon Harmel qui soutient clairement la République.

Denis Vinckier

Pour aller plus loin :

La BD de Léon Harmel, éditions du Triomphe

Documentaire la dignité des hommes : Léon Harmel et l'usine du Val des Bois

Léon Harmel et l’usine chrétienne du Val des Bois (1840-1914) – fécondité d’une expérience sociale par Pierre Trimouille (Centre d’Histoire du Catholicisme de Lyon 1974)

Léon Harmel (1) et Jules Lemire (2) aux Semaines du Val

WP_20151114_15_26_40_Pro.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marc Sangnier (10) et Marius Gonin (3) participent à ces Semaines du Val avant la création des Semaines sociales de France

WP_20151114_15_24_10_Pro.jpg

André Diligent, maire-avocat de Roubaix : une journée pour en parler le 5 février 2016

9h00: Accueil par Guillaume Delbar, Maire de Roubaix, Vice-Président de la Métropole Européenne de Lille (MEL).

9h15 : Ouverture de la journée par Bruno Béthouart, historien et Président des Amis d’André Diligent.

Le premier mandat 1983-1989

9h30 : La naissance du GAR, la campagne électorale, ses enjeux et la victoire de 1983: priorités et méthode de travail par Hubert Caron, adjoint d’André Diligent durant le 1er mandat.

10h30: Pause – café

WP_20151219_14_34_45_Pro.jpg10h45: La figure d’André Diligent, sa vision métropolitaine et ses relations avec Arthur Notebart sur la base des souvenirs de Michel Pacaux, Maire de Frelinghien de 1971 à 2014, ancien Vice-Président de la CUDL et compagnon de route du GADEC.

 

11h45 : Témoignage de René Vandierendonck, successivement directeur de cabinet (1983-1989) puis 1er adjoint (1989-1994) et Maire de Roubaix (1994-2012). Sénateur depuis le 1er octobre 2011

 

 

13h30: Hommage à Salem Kacet et Jean-Pierre Rousselle, disparus en 2015.

Le second mandat 1989-1994

14h00 : table-ronde introductive par Pierre Dubois, ancien directeur du PACT et ancien Maire de Roubaix, en présence d’anciens directeurs des services (Ville, syndicat d’agglomération, métropole).

14h45 : le regard des maires des villes voisines avec Jean-Pierre Balduyck, ancien Maire de Tourcoing, Gérard Caudron, Maire de Villeneuve d’Ascq, Gérard Vignoble, ancien Maire de Wasquehal.

WP_20151219_14_40_21_Pro.jpg15h30 : la figure d’André Diligent et les relations Mauroy/Diligent par Bernard Masset, ancien directeur de cabinet de Pierre Mauroy et Marc-Philippe Daubresse, Député-Maire de Lambersart.

16h : pause

16h15: Réussites et échecs des mandats d’André Diligent avec des acteurs engagés : Bruno Gaudichon, Marie-Agnès Leman, Marie-Anne Mocq, Max-André Pick, Slimane Tir, etc.

17h : Synthèse de la journée par Jean-Marc Guislin, historien, universitaire.

 

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Cette 5ème journée se déroulera en Mairie de Roubaix, Salle Pierre de Roubaix, pouvant contenir 200 places. Merci de vous inscrire pour ajuster le nombre de repas.

INSCRIPTION

Nom :

Prénom :

Adresse :

Ville :

Mail………………………………@...................................

Tél :

0 S’inscrit à la journée du 5 février 2016 et règle la somme de 10 € à l’ordre des Amis d’André Diligent.

0 Fait un don pour l’organisation de cette journée de …….. € (enregistrement de la journée).

0 Souhaite recevoir le bulletin annuel pour 10 €.

0 Souhaite recevoir les actes écrits des journées 2012, 2013 et 2014 pour 45 €.

A renvoyer avec un chèque à :

« Journée André Diligent 2016 »

Les Amis d’André Diligent—

Médiathèque de Roubaix

13 Rue du Château

59100 Roubaix

 

Les Amis d'André Diligent

img044[1].jpgLes archives d’André Diligent, élu politique du Nord, successivement député puis sénateur, député européen et également Maire de Roubaix de 1983 à 1994, sont conservées à la Médiathèque de Roubaix depuis 2007. Un classement et un inventaire, consultable en ligne sur le site de la bibliothèque numérique de Roubaix www.bn-r.fr rubrique inventaires, ont été réalisés par une jeune historienne Coralie Ammeloot. Depuis 2010, un conseil scientifique et culturel accompagne la direction de la Médiathèque et organise la valorisation du fonds d’archives.

Une première journée d’étude a eu lieu le 3 février 2012, pour marquer les 10 ans de la disparition d’André Diligent. L’association Les Amis d’André Diligent née à cette occasion, a pour vocation de faire vivre la pensée politique d’André Diligent et de jeter les bases d’un centre de recherche sur le christianisme social en région Nord-Pas-de-Calais. En 2013, le choix du conseil scientifique s’est porté sur l’Université Catholique de Lille où Victor et André Diligent ont étudié le droit et les sciences sociales et politiques. En 2014, à Roubaix, un belle journée a rassemblé les participants autour d’André Diligent, Citoyen du Monde. En 2015, la salle Maurice Schumann du Musée de la Résistance à Bondues était comble pour une journée sur l’esprit de résistance.

Les thèmes des prochaines journées sont définis et ouverts à votre réflexion et votre participation : les relations Diligent / Abbé Lemire à Hazebrouck en 2017 ; L’avocat Diligent à Roubaix en 2018 et pour conclure en 2019, un colloque au Sénat au moment du centenaire de la naissance d’André Diligent pour mettre l’accent sur son œuvre législative, ses convictions démocrates, sociales et européennes, ses combats et ses amitiés.

Enfin, André Diligent, dont la fille Anne était née avec un handicap lourd, a œuvré pour améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées notamment vieillissantes. N’hésitez jamais à faire dons et legs à des structures qui en ont besoin comme Les Lauriers.

http://lesamisdandrediligent.hautetfort.com

lesamisdandrediligent@yahoo.fr